Compte-rendu CAPL du 17 mai

dimanche 28 mai 2017
par  Snes Mayotte
popularité : 6%

Cette commission administrative paritaire locale examinait le tableau d’avancement à la hors-classe.

Le SNES-FSU a exprimé un certain nombre de questions dans sa déclaration liminaire que vous trouverez en pj.

Voici, brièvement les réponses qui nous ont été données.

Concernant les postes spécifiques, le SNES a fait part de ses réserves sur l’efficacité des mesures d’attractivité prises à destination de ces candidats et d’eux seuls. Le Secrétaire général (SG) nous a indiqué que les candidatures, si elles sont nombreuses ce dont il doute, seront présentées à la CAPL du 12 juin. Dont acte mais le SNES estime que les éléments d’attractivité adoptés par le MEN pour ces postes spécifiques et eux seuls, doivent être étendus à tous les candidats au mouvement inter académique dès l’an prochain. Lire ici notre article sur ce recrutement spécifique.

Le SG ne fait aucun commentaire sur la politique d’attractivité que nous proposons. Nous le déplorons. C’est bien au VR confronté au déficit de titulaires, qu’il appartiendrait, si ce n’est de nous soutenir sur toutes les mesures, au moins d’en appuyer quelques-unes, comme par exemple la baisse pour tous à 2 ans de la condition de durée de service pour obtenir l’IFCR. Il ne répond pas non plus sur la faiblesse du contingent hors-classe alors que le SNES se bat pour une accélération de carrière à Mayotte.

Sur la non-prise en charge des frais de déplacement voire de repas pour les formations, le SG affirme qu’il communiquera avec les instances et que ces convocations ne sont que des invitations. Qu’on se le dise !

Nous avons souligné que la circulaire hors classe du VR de Mayotte ne respectait pas le cadrage national sur plusieurs points. C’est le cas par exemple pour la prise de connaissance des avis où le délai «  raisonnable » n’a pas été respecté. Les collègues n’ont pu s’informer de l’avis porté sur leur dossier que le 19 mars, à l’issue des phases de saisie par les chefs d’établissements et les inspecteurs. Mais il leur a été interdit dès le 20 de contester ces avis pour les faire modifier. Ceux qui ont réussi à obtenir une modification de leur chef d’établissement ou de leur inspecteur (quand il y en avait un dans la discipline) se sont vus refuser qu’elle soit prise en compte au motif qu’elle était hors-délai. Le SG considère que la prise de connaissance ne donne pas le droit à contester. C’est contraire à toutes les pratiques de l’éducation nationale particulièrement en ce qui concerne l’appréciation sur la manière de servir portée par le chef d’établissement.

Plus largement, cette CAP est révélatrice de la façon dont en entend pratiquer le dialogue social au VR de Mayotte. Les agents n’existent que pour recevoir des injonctions. On peut les informer mais il est hors de question de leur demander leur avis. Le SNES entend faire respecter les personnels et les organisations qui les représentent. Il prendra toutes les initiatives susceptibles de restaurer le dialogue mais à défaut d’être entendu, le SNES-FSU n’hésitera pas à reprendre l’action.


Documents joints

PDF - 374.5 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 8 décembre 2017

Publication

436 Articles
7 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
13 Auteurs

Visites

1 aujourd’hui
98 hier
162918 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés