EFFERVESCENCE A KAWENI 1 : LES ENSEIGNANTS REAGISSENT

mercredi 23 février 2011
par  Snes Mayotte
popularité : 5%

Depuis le début de l’année, la nouvelle chef d’établissement du collège de Kawéni s’est
distinguée par les remarques acerbes et déplacées à l’égard du corps enseignant. Les représentants des
divers syndicats sont intervenus en novembre auprès du Vice Recteur qui en avait pris bonne note.

Aujourd’hui ce sont les délégués CGT qui ont jeté l’éponge et démissionné de leur responsabilités
syndicales après avoir reçu des courriers pour le moins … révélateurs de l’état d’esprit de leur supérieur.

Les représentants de la CGT Education Mayotte et du SNES Mayotte, à la demande des enseignants, se
sont rendus ce mercredi 23/02/2011 à une heure syndicale au collège de Kawéni1. La CGT Education
Mayotte et le SNES Mayotte n’ont pas demandé à voir Me la Principale puisque celle-ci avait par avance
affirmé qu’elle ne recevrait pas les représentants syndicaux. La réciproque étant vraie, personne ne s’est
vu.

Deux tiers des enseignants du collège étaient présents et deux excusés. Me La Principale avait pourtant
prédit un flop pour une heure syndicale de fin de matinée un mercredi. Mauvaise appréhension de la
situation (quand on est trop haut, on ne voit plus rien).

Les commentaires des différents courriers échangés entre les représentants syndicaux et Me La
Principale ont bien fait comprendre à l’assemblée qu’on était face à un cas d’espèce.

Un constat (consternant) a été fait des relations entre l’administration de ce collège et les enseignants
depuis le début de l’année. Des arrêts de travail pour choc psychologique, des abandons de projets
pédagogiques.

Face à une dégradation extrême des conditions physiques et psychologiques des conditions de travail,
les enseignants ont affirmé ne plus faire confiance en leur administration. Leur motivation est érodée
(aucun représentant syndical au CA, abandon de projets). Un échec patent pour un chef d’établissement
qui copie colle les discours du Vice Rectorat dans ses courriers en pensant arriver aux objectifs
pédagogiques de la Départementalisation en méprisant et maltraitant les enseignants de son
établissement.

A une très large majorité, les enseignants de cet établissement ont voté la grève pour le mardi de la
rentrée. Ce sera l’occasion d’adresser une lettre ouverte à l’administration expliquant les raisons de ce
ras le bol.

Le SNES Mayotte a interpelé à diverses occasions le Vice Recteur sur les dégâts psychologiques que
pouvaient causer l’attitude de certains chefs d’établissements ou de certaines inspectrices (voir le
message du SNES Mayotte : Inspection de français : appel à témoin). Jusqu’ici, M. le Vice Recteur a
toujours pris bonne note mais n’a jamais rien fait. Là aussi, on n’écoute pas les gens de terrain et on se
replie sur un esprit de corps et une langue de bois typiques de la stratégie de l’administration à la
française.

Nous demandons une énième fois à M. Le Vice Recteur de penser différemment les rapports
entre administration et corps enseignants. Sans les enseignants que vous regardez se faire piétiner,
vous n’administrerez bientôt plus qu’une coquille vide.

Le SNES Mayotte et la CGT Educ’action

Le syndicat, c’est avant tout ses adhérents,
Ne restez pas seuls,
Devant l’arbitraire, syndiquez-vous et faites syndiquer


Documents joints

PDF - 40.1 ko

Brèves

A l’aise Macron dit des fadaises

samedi 2 février

Hier lors du Grand Débat National avec les maires ultra-marins et pendant plus de 7 heures, le Président de la République a pu étaler en bras de chemise sa haute connaissance des outre-mer.
Pourtant il y a 10 mois celui-ci affirmait sur BFM TV que la Guyane était une île.

Qui fait quoi ?

jeudi 24 janvier

Les EMS ont pour principale mission la "sanctuarisation des établissements scolaires"...
Pourtant à chaque grève nous les comptons en nombre aux accès du Vice-Rectorat, à qui la faute si un problème survient aux alentours d’un établissement ?... :(

Plus de services publics et plus d’État.

samedi 6 octobre 2018

À l’occasion de la visite du Ministre de l’action et des comptes publics, nous rappelons que depuis des années le SNES-FSU Mayotte dénonce la dégradation des services publics et le déficit d’État à Mayotte.
Aujourd’hui des étudiants ne peuvent toujours pas rejoindre leur affectation dans l’enseignement supérieur et des collègues se retrouvent en situation irrégulière.
Ce problème nous interpelle quant à la volonté réelle du gouvernement d’assurer le fonctionnement régulier des institutions. Il est grand temps que l’État se donne à Mayotte les moyens de fournir des services publics dignes d’un département de la République. L’avenir de l’île et de sa population en dépend.

200 000 visiteurs

lundi 3 septembre 2018

C’est le nombre symbolique de visiteurs qu’a franchi hier le site du SNES-Mayotte depuis son ouverture en novembre 2014. Merci à toutes et tous.

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 15 mars 2019

Publication

411 Articles
1 Album photo
22 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

10 aujourd’hui
178 hier
223191 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté