La grève continue

jeudi 10 novembre 2016
par  Snes Mayotte
popularité : 3%

L’intersyndicale maintient la grève et organise des assemblées générales à 10 h vendredi à Dzoumogné ( Mgouedajou), samedi à Kahani, dimanche à Chirongui (carrefour Ngouezi) et Mamoudzou à 16h place de la République.

Merci à toutes celles et ceux qui ont sacrifié une journée de salaire pour faire la grève. L’action d’aujourd’hui, même si elle n’a pas suscité la participation escomptée, a mis l’accent sur l’inquiétude des autorités. Les déploiements de camions de gendarmerie en attestent.

La meilleure façon de faire cesser le conflit et l’inquiétude serait de répondre aux revendications de l’intersyndicale en les étudiant sérieusement. Au lieu de cela, l’absence de réponses laisse à penser que nos gouvernants s’accommoderaient d’un pourrissement de la situation.

La réunion proposée par le Ministère de la Fonction Publique le 5 décembre à Paris doit avoir lieu avant et ici. C’est notre exigence première. Les A/R Mamoudzou-Paris n’ont que trop duré. Il est temps que les cabinets des Ministères prennent la mesure de la situation réelle de Mayotte.

Mais aussi et surtout, elle doit comporter un ordre du jour avec des annonces fermes et définitives et non un point sur des mesures d’attractivité qui n’existent pas pour l’instant.

Le Ministère de la Fonction publique est le seul ministère qui ait répondu pour le moment à nos demandes de reprise de négociations. Aussi incroyable que cela puisse paraître, après toutes ces journées de grève nous attendons toujours les propositions du MEN et du ministère des outre-mer. Que faudra t-il faire pour qu’un véritable dialogue s’instaure ?

Les co-secrétaires du SNES Mayotte

Josiane WITKOW

Henri NOURI


Brèves

A l’aise Macron dit des fadaises

samedi 2 février

Hier lors du Grand Débat National avec les maires ultra-marins et pendant plus de 7 heures, le Président de la République a pu étaler en bras de chemise sa haute connaissance des outre-mer.
Pourtant il y a 10 mois celui-ci affirmait sur BFM TV que la Guyane était une île.

Qui fait quoi ?

jeudi 24 janvier

Les EMS ont pour principale mission la "sanctuarisation des établissements scolaires"...
Pourtant à chaque grève nous les comptons en nombre aux accès du Vice-Rectorat, à qui la faute si un problème survient aux alentours d’un établissement ?... :(

Plus de services publics et plus d’État.

samedi 6 octobre 2018

À l’occasion de la visite du Ministre de l’action et des comptes publics, nous rappelons que depuis des années le SNES-FSU Mayotte dénonce la dégradation des services publics et le déficit d’État à Mayotte.
Aujourd’hui des étudiants ne peuvent toujours pas rejoindre leur affectation dans l’enseignement supérieur et des collègues se retrouvent en situation irrégulière.
Ce problème nous interpelle quant à la volonté réelle du gouvernement d’assurer le fonctionnement régulier des institutions. Il est grand temps que l’État se donne à Mayotte les moyens de fournir des services publics dignes d’un département de la République. L’avenir de l’île et de sa population en dépend.

200 000 visiteurs

lundi 3 septembre 2018

C’est le nombre symbolique de visiteurs qu’a franchi hier le site du SNES-Mayotte depuis son ouverture en novembre 2014. Merci à toutes et tous.

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 25 mars 2019

Publication

415 Articles
1 Album photo
27 Brèves
2 Sites Web
13 Auteurs

Visites

99 aujourd’hui
177 hier
224425 depuis le début
20 visiteurs actuellement connectés