Rencontre SNES Mayotte/recteur du 29 juin 2020

samedi 4 juillet 2020
par  Snes Mayotte
popularité : 4%

Le SNES-FSU Mayotte a rencontré le Recteur assisté du directeur de cabinet le 29 juin dernier. Divers sujets ont été traités.

Revendications indemnitaires pour restaurer l’attractivité et stabiliser les personnels titulaires

Sur l’ISG, pour les néo-titulaires, le recteur, prenant acte de l’impossibilité de modifier le texte dans des délais raisonnables, nous indique qu’il donnera ordre très bientôt de verser cette indemnité quand il en aura reçu l’autorisation.
Rappelons que le SNES a orienté l’ensemble des néo-titulaires affiliés à notre organisation syndicale vers notre avocat qui a tout gagné à ce sujet. Rappelons également que la jurisprudence obtenue par notre avocat permettrait de payer rapidement nos collègues. Malgré cela, certains néo-titulaires arrivés en 2018 n’ont toujours pas perçu cette indemnité.
La punition est double pour les néo-titulaires puisqu’ils ne perçoivent pas non plus d’IFCR. C’est pourquoi le SNES revendique depuis longtemps un abaissement de la condition de durée de service à un an afin d’ouvrir le droit au billet d’avion et au forfait pour eux. Mais face à cette revendication, le recteur nous livre ses craintes d’un effet « zapping » puisque cette mesure s’appliquerait à tous, néo-titulaires ou pas. C’est pourquoi le SNES lui rappelle que la meilleure solution pour éviter l’effet « zapping » serait d’augmenter le taux d’indexation au moins au niveau de celui de la Réunion. Par ailleurs, il serait possible de limiter la mesure dérogatoire pour le versement de l’IFCR aux seuls primo affectés.

Valorisation du service et REP

Sur les mesures de valorisation du service (prise en compte des années à Mayotte pour le vivier n°1 de la classe exceptionnelle, instauration des ASA-avantage spécifique d’ancienneté), le recteur se contente de noter. Pour le SNES, la mesure concernant la classe exceptionnelle aurait l’avantage de rééquilibrer la répartition notamment des agrégés en faveur des lycées.
Sur les REP, le Recteur entend maintenir à Mayotte une différenciation REP/REP +. Il envisagerait le passage en REP de trois collèges à savoir Koungou, Passamainty et Dzoumogné mais ces mesures ne sont pas actées pour le moment.

Passe-droit

A l’initiative du SNES Mayotte, le SNES a envoyé une lettre au ministre signée par notre secrétaire générale sur la modification du décret 96-1026 (voir sur notre site) qui permettrait d’ouvrir la mutation vers le pacifique depuis Mayotte. L’idée est que les prochaines notes de service pour la mutation en Polynésie prévue pour novembre 2020 puisse enfin tenir compte de cette future modification. Mais pour le moment et tant que le décret existe le SNES a dénoncé les passe-droit de ceux qui demandent et obtiennent cette mutation. Le Recteur reconnait qu’il est intervenu pour qu’il n’y ait aucun passe-droit mais il nous dit également qu’il en existe dans d’autres ministères (justice et santé) … Pour le SNES-Mayotte, la règle est valable pour tous. Si elle n’existe plus, ce doit être également pour tous.

Constructions scolaires

Le Recteur se donne deux objectifs : améliorer la qualité des établissements et accélérer les constructions. Pour le premier, il s’agit de les mettre aux normes sanitaires, pour le second, il attend beaucoup du système de conception réalisation qui permet de couvrir la totalité de la maitrise d’œuvre. Bien entendu cette question des constructions est déterminante pour soulager les établissements souffrant de sureffectifs. Actuellement sont prévus le lycée de Mtsangamouji et 9 collèges…


Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 23 septembre 2020

Publication

547 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

66 aujourd’hui
153 hier
336955 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés