Assassinat d’un professeur à Conflans-Sainte-Honorine

dimanche 18 octobre 2020
par  Snes Mayotte
popularité : 2%

Un crime ignoble et révoltant a été commis à Conflans Saint Honorine. Un collègue a été décapité pour avoir fait son travail.
La FSU Mayotte s’associe à la douleur de la famille. Nous pensons à notre collègue et à ses proches endeuillés.

Pour lui rendre hommage et réaffirmer notre attachement aux valeurs de la république et notamment la liberté d’expression, qu’il voulait enseigner à ses élèves, la FSU Mayotte vous appelle à un rassemblement (sans drapeau) devant la préfecture à 10h30, mercredi 21 octobre.

PDF - 49.4 ko
Version imprimable

Cet effroyable assassinat a été commis contre un professeur qui faisait son métier, c’est donc le cœur de l’école qui a été attaqué : les missions d’apprentissage et d’émancipation.
Le SNES-FSU a appris avec effroi l’assassinat d’un professeur d’histoire géographie du collège du Bois d’Aulnes (78). Cet acte horrible serait en lien avec l’utilisation en cours de caricatures de Mahomet dans le cadre d’un cours d’EMC (enseignement moral et civique). Ce soir, toute la communauté éducative est sous le choc.

Le SNES-FSU présente ses plus sincères condoléances à la famille de la victime et témoigne son soutien à tous ses proches, ses collègues et ses élèves.

Cet effroyable assassinat a été commis contre un professeur qui faisait son métier, c’est donc le cœur de l’école qui a été attaqué : les missions d’apprentissage et d’émancipation.

L’école est le lieu de la construction du citoyen et de sa liberté de conscience, de la formation d’esprits éclairés par la pratique du débat. C’est une tâche essentielle du service public d’éducation. Attaquer un professeur, c’est attaquer un pilier de notre démocratie et notre République.

Le SNES-FSU rappelle son attachement indéfectible à la liberté d’expression. Cet impératif ne doit pas céder et ne cédera jamais devant le terrorisme.

Dans l’immédiat, le SNES-FSU appelle les personnels de l’Education nationale à faire une minute de silence, demain, samedi 17 octobre, à 11h, dans les établissements scolaires ouverts, en mémoire de notre collègue assassiné.

Face à ce drame, chacun devra se montrer à la hauteur, le SNES-FSU appelle chacun à s’abstenir de toute instrumentalisation et à respecter le deuil d’une communauté éducative meurtrie.


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 19 novembre 2020

Publication

560 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

106 aujourd’hui
193 hier
346728 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés