Retraites : on recommençe le 31 janvier

vendredi 20 janvier 2023
par  Snes Mayotte
popularité : 13%

Merci à toutes celles et ceux qui ont fait grève hier et encore plus lorsqu’elles ou ils ont participé à la manifestation à Mamoudzou. La mobilisation a été réussie avec un défilé qui a rassemblé au moins 2000 personnes.

Une journée exceptionnelle à double titre.

PDF - 61.9 ko
Communiqué national de l’intersyndicale

Comme en métropole, nous avons constitué un front syndical unique et unanime pour condamner le report de l’âge légal de 62 à 64 et l’augmentation de la durée de cotisation.
Comme en métropole également, la mobilisation est très importante et il faut remonter au 5 décembre 2019 pour en trouver l’équivalent.

Nos organisations demandent toutes le retrait de cette réforme

Elle est scandaleuse, injuste et injustifiée car le système de retraites n’est pas en déficit et il faut trouver d’autres financements pour en assurer la pérennité. Le message est très clair : le gouvernement doit renoncer à la fois à l’âge de départ à la retraite à 64 ans et à l’accélération de l’augmentation de la durée de cotisation. D’autres solutions existent, elles ont malheureusement été balayées d’un revers de main.

Mayotte est totalement concernée par cette réforme.

Contrairement à ce qui a été dit ici où là et parfois dans la presse, Mayotte est totalement concernée par cette réforme. Le gouvernement doit comprendre que l’espérance de vie d’un homme à Mayotte est de 67 ans et celle d’une femme 76 ans ! En métropole l’espérance de vie est plus élevé certes mais se tasse. Dans ces conditions, cette réforme appliquerait à la population mahoraise comme à celle de métropole la double peine :

D’une part, elle raccourcirait le temps de retraite par le report de l’âge légal. D’autre part, elle appauvrirait les futurs.es retraités.es car l’allongement de la durée de cotisation ne permettrait pas d’obtenir une pension à taux plein à 64 ans, notamment pour les enseignants du fait d’une entrée dans la vie active plus tardive, suite à leurs études.

Nos organisations n’acceptent pas une réforme qui nous conduirait toutes et tous à travailler jusqu’à 64 ans et souvent jusqu’à 67.

L’ensemble des organisations syndicales réaffirme son opposition à la réforme et sa détermination à avoir un système de retraite juste, financé aussi par un autre partage des richesses. L’intersyndicale nationale appelle à une nouvelle journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 31 janvier.

Nous vous informerons des suites que nous donnerons localement très prochainement.



Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 2 février 2023

Publication

630 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

49 aujourd’hui
85 hier
433518 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés