L’actu de la semaine ; CENM et loi retraite

samedi 9 novembre 2019
par  Snes Mayotte
popularité : 2%

PDF - 325.9 ko
Déclaration liminaire de la FSU au CENM du 07 novembre 2019

Le Conseil de l’Éducation nationale de Mayotte (CENM) s’est réuni jeudi 07 novembre 2019

Le CENM (Conseil de l’Education Nationale de Mayotte) s’est tenu le jeudi 7 novembre.
Après son ouverture par Monsieur le Préfet, les organisations syndicales et de parents d’élèves lisent leur déclaration (voir celle de la FSU en pj). Ensuite Monsieur le Vice-Recteur prend la main et commente les points à l’ordre du jour : Bilan rentrée scolaire, bilan projet Académique, calendrier scolaire 2020-2021...

Déclarations sans suite...

Pas une remarque sur les différentes déclarations... Pas une seule réponse aux questions posées. A l’heure du dialogue social il est surprenant de constater que nous avons toute liberté de dire, lire, poser les questions que nous souhaitons, que nous sommes écoutés mais que le CENM n’est pas le lieu de débat. Cette attitude est d’ailleurs reproduite à l’identique dans d’autres instances comme le comité technique. On ne peut que le regretter car lors du CENM c’est l’ensemble des acteurs du monde éducatif qui est présent.
C’est particulièrement le cas sur l’ISG des néo-titulaires ou le vice-recteur ne répond pas aux courriers juridiques du SNES mais l’administration du vice-rectorat indique que le paiement ne se fera qu’une fois le décret modifié, c’est à dire pas tout de suite... Autrement dit malgré l’engagement du Président de la République et malgré les déclarations du Vice-recteur, l’administration continue à tergiverser.

Audiences Vice-recteur

Nous nous félicitons d’avoir demandé des audiences à Monsieur le Vice-recteur et d’avoir été reçu, et ce 2 fois depuis l’année scolaire. Cela, comme vous aurez pu le constater par les mails que nous vous avons envoyés, nous aura permis d’exposer les problèmes que nous rencontrons, et d’avoir obtenu des réponses sur un certain nombre de dossiers en cours.

Calendrier scolaire 2020-2021

Lors de cette réunion le calendrier scolaire 2020/2021 nous a été présenté. Nous avons pu y apporter des modifications : Les vacances scolaires auront lieu aux mêmes dates que cette année. Constatant que les 4 fêtes mobiles se trouvaient pendant des congés nous avons obtenu une semaine supplémentaire au mois de mai. De ce fait, L’année scolaire comportera 36 semaines et non pas 37 comme les années passées.

Retraites

La FSU combat la réforme des retraites en projet et appelle à la grève le 5 décembre prochain. Vole courrier de la Secrétaire générale de la FSU au Président évoquant les motifs de cette grève ci-dessous.

Retraites
PDF - 320.3 ko
Courrier de la SG de la FSU-Grève du 05 décembre 2019

Courrier de Bernadette Groison (SG de la FSU) au Président de la République évoquant les motifs de la grève du 05 décembre (version imprimable ci-dessus).

Palais de l’Elysée
Monsieur Emmanuel Macron
Président de la République
55 rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
 
Les Lilas le 8 novembre 2019
 
Monsieur le Président de la République,
 
Le projet de réforme des retraites porté par votre gouvernement provoque de vives inquiétudes.
 
La FSU a avancé nombre de propositions, mais force est de constater qu’à ce jour, les désaccords
sont importants.
 
Votre projet de réforme signifie pour l’ensemble des salarié-e-s l’abandon de l’objectif d’un taux
de remplacement défini et sécurisé. Ce projet se traduira pour beaucoup par une baisse
conséquente du niveau des retraites et des pensions, et pour certain-e-s, par une paupérisation
inacceptable.
 
Ce projet est, par exemple, très défavorable aux agent-e-s de la Fonction publique
particulièrement en raison de la fin du calcul des pensions sur le traitement des six derniers mois.
En effet, dans la Fonction publique, la structuration des déroulements de carrière implique que ce
sont les derniers mois de traitement qui sont les meilleurs. Ainsi, calculer la pension sur
l’ensemble de la carrière aura pour conséquence une baisse mécanique du niveau des pensions. Et
ce n’est pas l’intégration des primes, qui sont très inégales dans la Fonction publique, qui
compensera cette baisse.
 
Vous le savez, Monsieur le Président de la République, en reconnaissant vous-même que les
fonctionnaires seraient les grands perdant-e-s de cette réforme, en particulier les enseignant-e-s
qui ne bénéficient pas de primes. Cela vous a conduit à annoncer le 25 avril dernier une
revalorisation des rémunérations des enseignant-e-s et l’ouverture de discussions dans tous les
secteurs de la Fonction publique.
 
Mais à ce jour, aucune proposition ni aucune mesure ne sont mises sur la table empêchant par la
même de réelles discussions. Rien sur la revalorisation ni sur les problématiques générales
soulevées par la FSU dans les concertations sur le projet de réforme (âges de départ, droits non
contributifs, droits nouveaux, etc.).
 
Cette situation de blocage amène la FSU à appeler toutes et tous les agent-e-s à se mobiliser le 5
décembre prochain pour se faire mieux entendre.
 
La FSU vous demande, Monsieur le Président de la République, l’ouverture de réelles
négociations permettant une remise à plat de votre projet.
 
Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l’expression de mes salutations
respectueuses.
 
Bernadette Groison
Secrétaire Générale

l


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 9 décembre 2019

Publication

488 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

168 aujourd’hui
200 hier
280908 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés