Synthèse Réunion FSU nationale / Blanquer

du 30 avril 2020
dimanche 3 mai 2020
par  Snes Mayotte
popularité : 3%


Une fois encore beaucoup de questions, peu de réponses...


PDF - 133.6 ko
Synthèse Réunion FSU nationale / Blanquer du 30 avril 2020

Points positifs

Les personnels vulnérables ou ayant dans leur entourage des personnels vulnérables seront maintenus à domicile.
Il n’y aura pas de double mission avec en gros le principe : enseignants maintenus à domicile s’occupent des élèves restés à domicile, enseignants à l’école s’occupent des élèves à l’école. Très bien sur le principe mais pour la mise en œuvre, cela reste aléatoire. Imagine-t-on des enseignants à domicile prenant en charge des élèves qu’ils ne connaissent pas ?

Distance de sécurité

Absence de calendrier de reprise et flou sur les effectifs de 15 en maternelle et dans les autres classes qui pourraient être sujet à la hausse sous pression des parents. En effet le ministre ne fait pas référence à des effectifs maximaux parlant de demi-classes. Il n’y a pas de cadrage pour constituer les groupes. Comment les fait-on ?

Masques

Les masques seront fournis par l’administration et là où il n’y en aura pas, l’établissement n’ouvre pas.

Tests

Si un élève montre des symptômes, il est testé ainsi que les cas contacts afin de le/les isoler et la classe, l’école ou l’établissement peuvent être fermés. Quel processus de détection ? avec quels personnels quand on sait le déficit en infirmiers-es ?

Respect du protocole

Il y un protocole sanitaire de référence s’appuyant sur les recommandations du conseil scientifique et fixant un cadre normatif qui attend d’être validé par le ministère de la santé.
Si le protocole ne peut être respecté, l’école ou l’établissement ne rouvrira pas.
Qui validera la conformité au protocole des établissements et écoles ? conseil d’école, commission hygiène et sécurité ou encore le passage d’une commission de sécurité ?

Préparation des établissements

Une absence de pilotage pour les gestionnaires comme pour les personnels de direction. Aucune formation n’est annoncée.
Absence de moyens en produits et matériels de désinfection adaptée, en l’état impossible d’envisager une désinfection des locaux 2 fois par jour en cas de changement de groupe en présentiel dans une même journée.
Il faut d’abord mettre les établissements aux normes avant d’envisager une date de rentrée.

Voie pro

Demande de clarification rapide sur les conditions d’examen, commissions d’harmonisation, jury. Demande d’une parole plus ferme sur l’annulation des stages des jeunes qui ne doivent pas se tenir en juin.

EPS

Là aussi des questions sans réponses : installations sportives, vestiaires, pratique avec des masques, le CAPEPS, etc.

Sas avant toute reprise

Selon la FSU, il faut laisser 1 temps collectif afin d’appréhender la façon dont ce confinement a été vécu et apprendre à vivre au mieux avec les nouvelles modalités liées à ce virus. Cette période a notamment mis en évidence deux questions
• La précarité économique et alimentaire
• Les difficultés éducatives et les violences intrafamiliales.

Rentrée de septembre

Elle doit être marquée par un accompagnement social important mais qui risque d’être impossible en raison de la faiblesse des moyens humains
Qu’en sera-t-il en matière de postes, d’aménagements de programme ?
Le Ministre n’a pas prévu de sas entre déconfinement et reprise. Il envisage de donner plus de moyen au service social.


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 19 octobre 2020

Publication

550 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
150 hier
340831 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés