Compte-rendu réunion du CHSCT du 2 avril 2020

jeudi 2 avril 2020
par  Snes Mayotte
popularité : 2%

La vidéoconférence débute à 8h40 (durée 1h50), elle est présidée par le Recteur.
Sont présents :
- pour l’administration ; l’ISST, le SG, le DRH
- pour les personnels ; 4 FSU, 2CGT, 1 FO (mais son micro est en panne)
- en début de séance une Assistante Sociale est également présente.

Point d’étape du Recteur

Crise sanitaire : Mayotte est toujours au stade 2, la hausse des cas de Covid-19 est constante et on ne sait toujours pas si la crise sera longue ou pas.

Situation sociale (alimentaire) : La préfecture, la CSSM et le rectorat mettent en place un plan pour fournir aux scolaires le « panier repas » (ex collation distribués par PANIMA.

Les trois priorités du rectorat de Mayotte
Pour le Recteur, il ne faut pas se contenter du confinement et garder 3 objectifs :
1. Maintenir le lien avec les élèves (les équipes sont motivées pour maintenir ce lien)
2. Adaptation pédagogique au confinement ; garder un rythme de travail, consolidation des acquis et exploration de nouveaux savoirs.
Malheureusement le manque d’accès à internet ne permet qu’à une petite partie de la population de profiter des classes virtuelles, d’accéder à l’ENT…
3. rythme ; ni trop ni trop peu
Le recteur propose de mettre en sommeil le télétravail pendant une semaine (du 13 au 17 avril), afin de faire une coupure pour enseignants et élèves (sans remise en question des vacances de mai).
Pendant les vacances des volontaires pourraient avec des associations organiser une « école ouverte » pour les décrocheurs.

Une cellule d’écoute à destination des personnels (isolement, angoisse, difficulté sociale…) est mise en place depuis hier (9h 18h du lundi au vendredi au 0801 902 384). Six appels ont été reçus le premier jour par les assistants sociaux.

Interrogations des représentants du personnel et réponse du Recteur.

Infirmières
Question ; Les infirmières d’abord réquisitionnées à l’aéroport puis à l’ARS sur la base du volontariat se plaignent du manque d’encadrement et d’organisation (l’une d’elle est convoquée pour recevoir des appels téléphoniques, elle doit finalement effectuer des prélèvements sur des malades sans protection, travail de 8h à 18h sans pause et sans repas). Elles n’ont eu aucun document administratif, pas de cadre ni de missions définies.
Réponse ; Pour le SG il n’y a pas de flou juridique parce qu’il est prévu une rémunération.

Continuité alimentaire
Questions ; Quelles en sont les modalités ?
Réponse ; 2 aspects à comprendre
- aspect social (avec la croix rouge et d’autres associations)
- les élèves qui devraient recevoir leurs collations dans l’établissement.
Le rectorat ne s’occupe que des élèves, mais il est dans l’impossibilité d’organiser la distribution dans l’ensemble des établissements. Dans un premier temps seul 7 établissements du second degré (K2, Majicavo, Koungou, Kahani, Doujani, Labattoir) seront concernés par la distribution de « panier repas ». L’organisation et la protection sera assurée par la légion, la distribution par PANIMA qui devrait distribuer des masques a son personnel (distribution les vendredis, lundis et mercredis).
(voir publication de demain sur l’échec de demain).
Question ; Pas de repas dans le nord et le sud ?
Réponse ; Ce n’est qu’un début.
Question ; La nécessité de confinement consisterait à organiser des colis alimentaires et non des repas, afin d’éviter les sorties au maximum. Remettre des rampes d’accès à l’eau
Réponse ; Actuellement il n’y a pas assez de concertation mais c’est sur la bonne voie.

RPS (risques psycho-sociaux)
Question ; La situation ne va telle pas augmenter les RPS avec le surmenage des personnels (collègues sous pression, RDV de carrière mi-avril, document « asa ou télétravail » avec pression de certains personnels de direction, mail insistants de chef, le volontariat est mal vécu par certains personnels qu’il considèrent comme « contraint ».
Réponse : Il faut connaitre la situation des personnels. Chacun doit déclarer sa situation (exit les RPS).

Accueil des enfants de soignants
Question ; Y a-t-il des enfants de soignants accueillis à Mayotte dans des établissements scolaires ? Si oui, les personnels sont-ils volontaires et quelles sont les conditions de travail des ses personnels (masques, gel, désinfection des locaux) ?
Réponse ; Dans notre Académie, ce sont une quinzaine d’enfants de soignants qui sont accueillis dans deux écoles primaires situées près du CHM (pas d’établissement secondaire), mais le CHM n’est pas encore a flux tendu et le nombre pourrait augmenter. Ces enfants sont encadrés par des personnels volontaires qui auront du matériel de protection. Pas de réponse à la question de la désinfection des locaux.

Confiné … ou pas ?
Question ; Est-il normal que pendant le confinement (obligatoire) certain chef d’établissement continuent à faire appel à des « volontaires » pour photocopies, mise sous pochette, conduite de bus ?… Idem pour la distribution de pochette.
Réponse ; pas de solution miracle, la distribution des pochettes papiers n’a pas été assez encadrée au début, mais elle est essentielle pour ceux qui n’ont pas d’internet. Le maximum de précautions est actuellement pris.


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 6 juillet 2020

Publication

541 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

118 aujourd’hui
229 hier
323542 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés