De l’impossibilité de respecter le nouveau protocole « renforcé »

samedi 31 octobre 2020
par  Snes Mayotte
popularité : 3%

Étaient présents pour le rectorat :
Le recteur, président du CHSCT, le dircab, le secrétaire général (visio), le directeur des ressources humaines, l’inspectrice santé et sécurité au travail, le médecin du rectorat (visio), la conseillère santé et le médecin référent Covid-19 (visio).
Pour les représentants syndicaux : FSU : 6 membres, CGT : 2 et FO : 1
Ce quatrième CHSCT de l’année scolaire commence avec 40 minutes de retard car le SG a omis de prévenir la DSI d’installer la partie « visioconférence ».

mesures

En introduction, le recteur indique que Mayotte ne sera pas confiné pour le moment mais qu’en raison d’une situation préoccupante concernant l’épidémie de covid (taux de RO autour de 1) des mesures restrictives seront annoncées par le préfet. La thèse principale du recteur et qui est aussi celle du préfet est que les infections au covid sont contractées dans les moments de décompression (fêtes en tous genres). On peut résumer les mesures en trois points et nous les transcrivons ici selon les termes du recteur :
- interdiction de rassemblements de plus de six personnes : voulés et mariages seront interdits et les rencontres sportives se dérouleront à huis clos,
- pour éviter les débordements, la vente ainsi que la consommation d’alcool sur l’espace public seront interdites à partir de 18h, les restaurants et bars seront fermés à 22h30 les week-ends…),
- le port du masque sera généralisé sur un espace public plus large ce qui reste flou…
Revoyure
Par ailleurs, une réunion aura lieu chaque jeudi soir tous les 15 jours entre ARS, préfecture et rectorat pour décider de la conduite à tenir en fonction de la situation sanitaire (assouplissement ou durcissement) avec application le lundi suivant.
Vacances de décembre et fêtes de fin d’année
- préparation des vacances de fin d’année. Les tests seront obligatoires avant le départ vers la métropole puis avant le retour et à l’arrivée sur le territoire.

Les « deux fils conducteurs » du recteur


- Les élèves sont davantage en sécurité dans les établissements que regroupés à l’extérieur si les gestes barrières sont appliqués. Le recteur affirme que le virus ne s’est pas propagé dans les établissements.
- Il ajoute que les foyers épidémiques proviennent de l’extérieur des établissements et naissent de moments de décompression.

Lecture de la déclaration liminaire de la FSU et réponse du recteur

PDF - 727.6 ko
Déclaration liminaire FSU Mayotte CHSCT du 30 octobre 2020

La FSU est l’unique organisation à lire une déclaration préalable (ci-contre), le recteur répond à quelques points de celle-ci.
- demi-journée banalisée lundi 02 novembre : inutile car il n’y a pas de confinement à Mayotte, mais le recteur dit retenir l’idée en cas d’évolution négative de la situation.
- Masque : les masques DIM ont été « par précaution » retirés et seront remplacés, 35000 masques lessivables (petites tailles) ont été distribués en primaire, mardi seront distribués en collèges et lycées des masques jetables, 20l de gel par établissement ainsi que des lingettes virucides.
- le recteur a prévenu sa hiérarchie de la demande de la FSU de suppression de la journée de carence. La FSU considère que la journée de carence est inutile, inefficace et pénalise doublement les collègues infectés car la covid devrait être reconnue comme maladie professionnelle et à ce titre n’impliquer aucune retenue salariale. Elle est de plus un élément de risque supplémentaire puisque des collègues infectés pourraient être tentés de se présenter pour éviter de perdre une journée de travail.
- protocole et sureffectifs : Rentrée différée des niveaux impossible à cause des bus. Impossibilité également de mettre en place le système "une salle pour une classe".
- nettoyage renforcé : le recteur constate un fléchissement dans le primaire et nous assure avoir mis en garde les chefs d’établissements le matin même lors d’une réunion. Nous lui citons des exemples d’établissements ou la désinfection n’est visiblement pas effectuée
- communication : le recteur rappelle le protocole ; c’est l’ARS qui agit après que les chefs leurs aient fourni une liste de cas contacts potentiels. Le médecin du rectorat nous indique qu’au niveau de l’établissement, une pré liste de cas contacts est établie pour éviter d’étouffer l’ARS avec des listes trop longues... La FSU Mayotte considère que l’omerta sévit et qu’il est impossible par manque de transparence aussi bien des directions que de l’ARS de savoir si des contaminations se produisent dans les établissements. Le recteur nous affirme qu’un élève malade du COVID est traité comme un élève malade et que la classe est isolée. Mais il est absolument impossible de savoir sans doute possible si des contaminations ont eu lieu entre collègues au sein d’un établissement. En revanche, comme nous l’avons dit dans la déclaration liminaire, santé publique France reconnait les établissements scolaires comme étant une des principales sources de clusters identifiés. Pourquoi Mayotte devrait échapper à cette règle ? Le doute subsiste.
- aération des locaux impossible : le recteur se dit très sensible sur ce point. Mais encore une fois, réalisation souvent impossible car les « nacos » sont cassés…
- proposition de travail en alternance (classes en demi-groupe) : ce n’est pas (encore) d’actualité.
- Personnels vulnérables : ils devraient recevoir des masques chirurgicaux, sinon, suite à l’annulation du décret d’août par le conseil d’état, c’est l’ancienne liste qui est de nouveau en vigueur pour les autorisations spéciales d’absence. Nous contacter au besoin, la situation étant évolutive.

En conclusion

JPEG - 51.9 ko
Chappatte ; le canard enchaîné du 29 octobre 2020

L’argumentation de la FSU a mis en évidence l’impossibilité d’appliquer ce protocole « renforcé », en réponse, le recteur nous redit les trois points de prévention essentiels ; port du masque-ménage-aération.
Nous avons insisté pour qu’une « piqure de rappel » sur la sécurité soit donnée aux chefs d’établissements.

protocole vs réalité
La couverture du protocole "renforcé" 2020 La réalité
L’idéal du MEN Une cour de récréation la semaine dernière

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 19 novembre 2020

Publication

560 Articles
1 Album photo
42 Brèves
Aucun site
13 Auteurs

Visites

164 aujourd’hui
193 hier
346786 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté